" />
12 novembre 2012

Départ en voyage de noces

Hasard et bonheurs de chine, j'ai vite pris ce tableau en bois sculpté contenant une
lithographie du 19ème.

Après un bon dépoussierage, et sous les reflets du verre ancien, légèrement gondolé
et parsemé de quelques bulles, apparaît une scène très colorée, 'Le départ'.

Cette oeuvre de Jules Girardet,  me disait quelque chose. Je connaissais la version gravure
en noir et blanc, celle-ci en couleurs est très belle.

Il s'agit du départ en voyage de noces d'une fille de bonne famille. La dorure du
cadre a été recouverte d'une peinture beige, c'est un peu dommage, mais les détails sont
ravissants. L'adieu à la mère, l'au-revoir des frères et soeurs, et le mari qui s'impatiente.

09 11 12 012

07_11_12_026

07_11_12_019

07_11_12_02307_11_12_027

07_11_12_028

Un mariage qui fait jaser des petites dames bien vêtues, toutes trouvées dans un panier en osier.

07_11_12_009

La poupée folklorique est apparue dès le début des voyages effectués par les européens
à partir du 18ème siècle. Ils achetaient des poupées souvenir issues de traditions locales,
comme les poupées japonaises ou chinoises. L'engouement fut tel que toutes les destinations
des voyageurs occidentaux développèrent ce concept.

Le plus souvent, les poupées sont coiffées, habillées de costumes traditionnels, ou représentent
des savoir-faire spécifiques locaux.

C'est au 19ème siècle qu'apparaît la poupée en costume populaire régionale. Les expositions
universelles de Paris en 1867 et de Vienne en 1873 où l'on expose pour la première fois des
produits d'art populaire, vont contribuer à son essor.

Ces poupées là sont bourgeoises et pomponnées à souhait ! Leurs chaussures et bas sont
peints, leurs jupons sont en tarlatane et les petits détails des robes très craquants.

07_11_12_014

07_11_12_03107_11_12_034

07_11_12_03707_11_12_035

09_11_12_003

07_11_12_05907_11_12_049

07_11_12_05309_11_12_006

09_11_12_049

09_11_12_051

La petite rousse est ma préférée... à suivre...

Je retombe en enfance.

 

Posté par bleuchine à 12:17 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,


21 septembre 2012

La cigale et la fourmi - Paresse d'automne

Il y a longtemps que je ne suis pas venue par ici...
Il y a eu la rentrée et ses bonnes résolutions, l'organisation, les désorganisations...

C'est l'automne, et tout va bien. 25° degrés quand même !
Aujourd'hui je ne voulais pas manger une salade dans une boîte en carton, alors
je suis rentrée à la maison à midi, et oups, j'ai oublié de repartir au bureau.

A cause de la belle lumière et de la chaleur à travers la vitre.
Lézarder est le mot approprié à la situation.

Cette huile sur bois ressemble à un tissu art déco qu'on aurait pu voir sur un rideau ou
une robe de Paul Poiret. Qui l'a imaginée, qui l'a peinte et grattée ainsi ? Pas de signature...

20 09 12 007

20 09 12 006

20 09 12 040

20 09 12 03720 09 12 069

20 09 12 047

 

Cette cigale aussi devait oublier l'heure, et ses bonnes résolutions...

20 09 12 093                                                                        Assiette Creil et Montereau " Les fables de Fontaine"

au point d'aller mendier chez la fourmi, sa voisine dodue et pas prêteuse, où la cheminée chauffait
luxueusement jusqu'au petit chien.

20 09 12 095

20 09 12 096

20 09 12 107

A vous couper toute envie d'oisiveté !

 

 

Posté par bleuchine à 00:03 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 juin 2012

En noir et gris

Cette petite étagère trouvée chez les compagnons m'a tout de suite intriguée avec sa
forme en coin peu commune et ses étagères décalées.

Après un ponçage pour enlever la cire, une sous-couche, re sous-couche, j'ai peint les
montants en 'feutrine' et les plateaux en noir 'queue de pie' avec un effet un peu usé.

07 06 12 075

Elle a trouvé sa place près de la fenêtre et me permet de vous montrer mes dernières
trouvailles.

07 06 12 072

07 06 12 073La Fille de Mme Angot (opéra créé en 1873)
Manufacture Jules Vieillard, Bordeaux.

Cette manufacture fut active de 1845 à 1895. En 1860, elle occupait la 3ème place en France
après Sarreguemines et Creil et Montereau.

Il existe de très nombreuses séries de 12 assiettes qu'on dit 'parlantes' ou 'légendées',
créées sur des thèmes précis. Chaque série raconte une histoire qui fait écho à l'actualité
de l'époque, la vie quotidienne, sociale, artistique... C'est encore une façon de redécouvrir
l'histoire.

Ces assiettes ont toujours des frises très élaborées, ici il s'agit d'un ruban entrelacé avec une
guirlande de roses, qui s'enroule autour du motif central.

07 06 12 05207 06 12 074

07 06 12 08407 06 12 079

07 06 12 08607 06 12 089
Boîte de dominos en ébène                                                                     Teddy bear ancien

Dehors les roses résistent aux averses passagères. Mon rosier blanc - au nom inconnu - en
est à sa 2ème floraison, tout aussi généreuse que la première, avec plus de 100 roses à divers
stades d'éclosion.

31 05 12 007

A bientôt...

 

Posté par bleuchine à 22:09 - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , ,

24 avril 2012

A écouter absolument...

Si vous aimez la couture, la mode au 19ème siècle, et les jolies histoires, je vous recommande
ce documentaire audio diffusé ce matin sur France Culture : "Une robe à soi".

Il raconte l'histoire d'une robe bleue et fleurie de la fin du XIXème, sortie des archives du Palais
Galliera.
robe musée

La petite robe est examinée sous toutes ses coutures, analysée, interrogée...

Qui la portait ? Dans quelles circonstances ? Quelle était la position sociale de sa
propriétaire et comment s'habillait-on à l'époque?

Les commentaires de la nièce de la donatrice vous transportent dans une époque révolue
où la couture tenait une grande place.

Les couturières et autres brodeuses adoreront, les passionnées d'histoire(s) aussi.

 

Posté par bleuchine à 18:57 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 avril 2011

Merveilleux globes

Ils protégeaient autrefois les couronnes des mariées et les petits trésors amassés tout au long
de leur vie. Toute l'histoire ici.
Les globes les plus anciens se reconnaissent à la finesse du verre. On en trouve (pour moi c'est
encore virtuel) des ronds, des ovales, petits ou très hauts, jusqu'à 60 cm.

globe1Globe_3

     Globe4Globe5

Aujourd'hui, quand ils ne les collectionnent pas, les artistes les détournent pour y abriter tout un petit monde sous verre, un concentré d'histoire merveilleuse, utilisant la typographie, des livres, des papillons, et tous les accessoires évocateurs d'une scène de vie ou porteurs d'un message...

J'admire ceux d'Estelle Cusset, ici

ecusset4

ecusset3

ecusset6

                                          ecusset7

ou encore les fabuleux découpages sous globe de l'artiste écossaise Georgia Boyd Russel

                            GBR2

              GBR3Georgia_Boyd_russel

Remarquées aussi les jolies mises en scène de Catherine pour Rose & Gris, ici !

      rose_et_grisrose_et_gris2

Posté par bleuchine à 23:03 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :